Comprendre les étiquettes nutritionnelles

Que vous souhaitiez perdre du poids, prendre du muscle ou tout simplement manger plus sainement, comprendre les étiquettes nutritionnelles est important. La loi impose aujourdh’ui de nombreuses informations pour faciliter la compréhension par les consommateurs. Mais il est souvent difficile de s’y retrouver… Alors dans cet article, je vais vous aider à décrypter les informations sur les emballages de vos aliments !

Pourquoi y a-t-il des étiquettes ? 

C’est une obligation légale, sur chaque aliment, doivent différentes informations pour informer le consommateur. Le Ministère de l’Economie indique :

« Les règles d’étiquetage des produits alimentaires varient selon le mode de conditionnement des denrées alimentaires (emballés ou non). L’étiquetage des denrées alimentaires doit comporter un certain nombre d’informations pour permettre au consommateur de savoir précisément ce qu’il mange. La liste des mentions obligatoires comprend 3 parties principales :

  • L’identité de la denrée (dénomination de vente, liste des ingrédients, pays d’origine…) et son bon usage (date limite de consommation (DLC), mode d’emploi…)
  • Les caractéristiques nutritionnelles (informations sur le contenu en nutriments et en énergie de l’aliment, correspondant à l’étiquetage nutritionnel)
  • Les allégations générales, nutritionnelles et de santé figurant éventuellement sur les emballages alimentaires
Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les informations

Comprendre les valeurs nutritionnelles

La valeur nutritionnelle vous informe sur la répartition entre les différents macronutriments (lipides, protéines, glucides notamment) ainsi que sur la valeur calorique. Pour une bonne compréhension, il faut TOUJOURS se référer aux informations pour 100gr ! 

Si la lecture des protéines ne pose globalement pas de problème particulier, le problème est différent pour les glucides et les lipides. En effet, il existe plusieurs types de lipides et de glucides et ils ne sont pas tous bons pour notre corps ! 

Pour les glucides, en plus du nombre global de glucides, est précisé la quantité de sucres. On ne peut malheureusement pas distinguer le sucre naturellement présent du sucre ajouté pour des raisons industrielles. Il faudra donc se référer à la liste des ingrédients pour voir si du sucre a été ajouté. 

Pour les lipides, c’est un peu la même chose. Sous la mention des lipides globaux, est précisé la mention des acides gras saturés, qui sont des lipides moins sains pour l’organisme. Il aurait été intéressant d’avoir la mention en Omega 3/6 ou de l’ajout d’acides gras trans (les plus mauvais pour l’organisme), malheureusement cela n’est pas obligatoire en France.

Comprendre les étiquettes nutritionnelles vous permettra de ne plus vous faire avoir par le marketing ! N’oubliez pas, par exemple, que la mention « allégée en sucre » veut simplement dire qu’il y a moins de sucre ajouté. Préférez la mention « sans sucres ajoutés » qui indique que le seul sucre est celui naturellement présent dans les ingrédients. Même chose pour la mention « light ». Une mayonnaise light contient toujours 30% de matières grasses

Comprendre la liste des ingrédients

Première chose à savoir, les ingrédients apparaissent selon l’importance de leur poids dans la recette. Vous pouvez donc rapidement vérifier ce qui compose réellement votre plat ! La quantité de certains ingrédients est également indiquée en pourcentage si l’ingrédient en question apparaît dans la dénomination de vente.

Exemple pour une soupe déshydratée aux vermicelles et à la tomate : « Ingrédients : vermicelles (38 %), tomates (19 %), farine de blé, fécule… »

C’est aussi dans cette liste que vous trouverez tous les additifs et conservateurs ajoutés dans votre plat. On y trouve aussi bien des colorants que des produits pour modifier la texture ou le goût de vos aliments. Si la plupart sont sans danger, certains d’entre eux peuvent avoir des effets indésirables voire dangereux comme l’hydroxytoluène butylé, le nitrate de sodium, colorants avec les codes E100 à E199, le benzoate de sodium (E211), etc.

Plus vous vous renseignerez et lirez vos étiquettes, plus vous saurez éviter les pièges !

Comprendre les labels sur vos étiquettes

En France et en Europe, des logos officiels permettent de reconnaître des produits qui bénéficient d’un signe officiel de la qualité et de l’origine. Voici les principaux pour vous aider à vous y retrouver.

Les différents signes officiels de la qualité et de l’origine :

• garantie de l’origine (AOC et AOP ; IGP) ;

• garantie de la qualité supérieure (Label rouge) ;

• garantie d’une recette traditionnelle (STG) ;

• garantie du respect de l’environnement (Agriculture biologique) 

• garantie du respect de normes de production (commerce équitable ou certificats religieux) 

Pas toujours simple de s’y retrouver parmi tous les labels !

Ces labels sont donc avant tout la garantie d’une qualité de fabrication qui permettent au consommateur de consommer en accord avec ses convictions personnelles

J’espère que cet article vous aidera à mieux vous y repérer dans la jungle de l’alimentation industrielle ! mais ne perdez pas de vue que l’objectif n’est pas de contrôler votre alimentation de manière trop rigide mais simplement d’avoir toutes les cartes en main pour trouver la voie de votre alimentation équilibrée. 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager pour en faire profiter vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.